Estimation de l’incidence des lymphomes en 2012

Les données du réseau des registres des cancers, Francim et de 14 registres français ont permis une estimation nationale des cancers en France entre 1980 et 2012. En 2012, en France métropolitaine, 35 000 nouveaux cas d’hémopathies malignes estimés représentent 10% des nouveaux cas de cancers. La moitié des hémopathies malignes  correspond aux 4 types les plus fréquents : myélome multiple/plasmocytome (14%), leucémie lymphoïde chronique/lymphome lymphocytique (13%), lymphomes diffus à grandes cellules B (12%), syndromes myélodysplasiques (11,5%). L’incidence en France des lymphomes est de 13 cas pour 100 000 personnes – années (7ème rang des cancers). Les lymphomes regroupent une trentaine d’entités cliniques – biologiques distinctes;  ils restent des cancers rares, mais l’incidence des lymphomes non hodgkiniens continue d’augmenter. L’estimation de l’incidence en 2012 des principaux lymphomes est présentée dans le tableau 1.

Incidence estimée en 2012 pour les lymphomes les plus fréquents

Lymphome de Hodgkin classique Lymphomes diffus à grandes cellules B Lymphome folliculaire Lymphome à cellules du manteau Lymphome de la zone marginale
Proportion des hémopathies malignes 5% 12% 7% 2% 5%
Nouveaux cas en France en 2012 1880 4096 2530 659 1772
Evolution de l’incidence chez l’homme Stable augmente augmente augmente avec l’âge augmente avec l’âge
Evolution de l’incidence chez la femme augmente diminue augmente
Proportion chez l’homme 55% 60% 52% 75% 49%
Âge médian au diagnostic chez l’homme 42 ans 69 ans 64 ans 74 ans 70 ans
Âge médian au diagnostic chez la femme 32 ans 74 ans 66 ans 74 ans 74 ans

Référence

Monnereau A, Remontet L, Maynadié M, et al. Estimation nationale de l’incidence des cancers en France entre 1980 et 2012 – Partie 2 – Hémopathies malignes. Partenariat Francim/HCL /InVS/Inca. Octobre 2013.