Risques pulmonaires

La bléomycine peut être à l’origine de pneumopathies interstitielles pendant et au décours de la chimiothérapie (protocoles ABVD, BEACOPP). Les examens fonctionnels respiratoires comportant une mesure du transfert de l’oxyde de carbone sont recommandés, en particulier chez les patients à risque (sujets âgés, tabagisme, bronchopneumopathie chronique) pour rechercher une contre-indication à la bléomycine, des anomalies pendant et après traitement.

Une pneumopathie interstitielle secondaire à la bléomycine reste une complication rare ; un diagnostic précoce peut conduire à entreprendre une corticothérapie transitoire et réduire le risque d’évolution vers une fibrose pulmonaire.

Pour en savoir plusPrise en charge des patients : Examens et mesures relatifs aux possibles effets secondaires du traitement

.