Activité Physique Adaptée et lymphomes

L’activité physique correspond au mouvement du corps produit par les muscles squelettiques dans la vie quotidienne (déplacements actifs, entretien domestique, bricolage, jardinage…) et s’accompagne d’une augmentation de la dépense énergétique par rapport à la dépense de repos.

Les symptômes généraux présents chez les patients atteints de cancer sont également observés chez les patients atteints de lymphome. La fatigue, la perte de la condition physique, la difficulté à accomplir un exercice physique, retentissent sur l’état général et peuvent contribuer, au moins en partie, à l’altération de la qualité de vie.

L’activité physique adaptée (APA) peut apporter aux patients atteints de cancer, dont le lymphome, de nombreux effets favorables, comme par exemple aider à retrouver un équilibre de vie, diminuer les conséquences des effets liés à la maladie, réduire le niveau de fatigue, améliorer la qualité de vie.

L’APA qui est différente d’une activité sportive, est réalisée par des professionnels formés titulaires de diplômes spécifiques.

La mise en œuvre de l’APA nécessite une prescription médicale et comporte une évaluation initiale par l’Enseignant en APA, en adéquation avec la demande du prescripteur, les besoins du patient pris en charge et ses capacités; cette évaluation ne doit pas être interprétée comme un acte médical.

A l’issue de la période d’APA accompagnée par un professionnel, le patient peut avoir un projet à titre personnel de pratique de l’APA qui peut s’intégrer éventuellement dans un programme d’éducation thérapeutique personnalisé.

Liens utiles

Documents