Stades localisés sus-diaphragmatiques sans facteur de risque

Homme âgé de 42 ans consulte pour des adénopathies cervicales d’apparition récente.
L’examen clinique retrouve 2 adénopathies sus-claviculaires gauches isolées. Absence de signes généraux.
Hémogramme normal, VS 15 mm 1ère heure.
Biopsie chirurgicale d’une adénopathie diagnostic lymphome de Hodgkin classique type sclérose nodulaire.

Stade II2A médiastin cervical gauche rapport MT 0.24 VS 18 mm

Radiographie thorax :
élargissement du médiastin antéro-supérieur, rapport MT = 0.28
Scanner cervico thoraco-abdomino-pelvien :
Atteinte ganglionnaire cervicale gauche, médiastin latéro-trachéale gauche.
Absence d’anomalie sous-diaphragmatique
TEP-FDG :
adénopathies hypermétaboliques jugulo-carotidienne, cervicale basse gauche, latéro-trachéale.

La présentation clinique traduit une forme classique avec atteinte médiastinale initiale, extension lymphatique cervicale révélatrice. Evaluer l’extension à distance sous-diaphragmatique (splénique).

Evaluer les facteurs de risque et définir le groupe pronostique thérapeutique

EORTC

A – Absence de masse ganglionnaire volumineuse, rapport MT < 0.35

B – Age < 50 ans

C – VS < 50 mm 1ère heure et absence de signes B

D – < 4 aires ganglionnaires atteintes (médiastin, cervical gauche)

 Groupe pronostique thérapeutique :
Aucun facteur de risque = Stade II2A sans facteur de risque, groupe favorable

GHSG Facteurs de risque

A – Absence de masse médiastinale volumineuse rapport MT < 033

B – Absence d’atteinte extra ganglionnaire E

C – VS < 50 mm 1ère heure et absence de signes B

D – < 3 aires ganglionnaires atteintes (médiastin, cervical gauche)

 Groupe pronostique thérapeutique :
Aucun facteur de risque = Stade II2A sans facteur de risque

EORTC Groupe favorable sans FR : 3 X ABVD + IFRT 30 Gy*

GHSG stade précoce sans FR : 2 x ABVD + IFRT 20 Gy

* une réduction de dose à 20 Gy peut être discutée en RCP

 

Référence

Engert A, Diehl V, Pluetschow A, et al: Reduced treatment intensity in Patients with early-stages Hodgkin’s lymphoma. N Engl J Med 363:640-652, 2010

 

Patient âgé de 42 ans, consulte pour des adénopathies cervicales gauches apparues depuis 2 mois.
Clinique : plusieurs adénopathies jugulo-carotidiennes et sus-claviculaires gauches isolées. Absence de signes généraux.
VS 28 mm 1ère heure, hémogramme normal
Biopsie chirurgicale d’adénopathie cervicale gauche et au diagnostic de lymphome de Hodgkin classique sclérose nodulaire.

Stade IA cervical

Radiographie thorax :
normale
Scanner :
Adénopathies cervicales gauches.
Médiastin normal.
Abdomen pelvis normal.

 


Absence d’atteinte médiastinale
Le site révélateur cervical gauche correspond au site initial
Extension lymphatique possible, à partir du territoire cervical initial, vers le territoire axillaire homolatéral. Importance d’une bonne évaluation de l’extension axillaire pour ne pas exposer à un risque de rechute hors volume irradié.

Evaluer les facteurs de risque et définir le groupe pronostique thérapeutique

EORTC

A – Absence de masse ganglionnaire volumineuse

B – Age < 50 ans

C – VS < 50 mm et absence de signes B

D – < 4 aires ganglionnaires atteintes

 Groupe pronostique thérapeutique :
Aucun facteur de risque = Stade II2A sans facteur de risque, groupe favorable

GHSG Facteurs de risque

A – Absence de masse médiastinale volumineuse rapport MT < 033

B – Absence d’atteinte extra ganglionnaire E

C – VS < 50 mm 1ère heure et absence de signes B

D – <  3 aires ganglionnaires atteintes (cervical gauche)

 Groupe pronostique thérapeutique :
Aucun facteur de risque = Stade II2A sans facteur de risque, stade précoce 

EORTC  : 3 X ABVD + IFRT 30 Gy*
GHSG : 2 x ABVD + IFRT 20 Gy
* une réduction de dose à 20 Gy peut être discutée en RCP
 

Référence

Engert A, Diehl V, Pluetschow A, et al: Reduced treatment intensity in Patients with early-stages Hodgkin’s lymphoma. N Engl J Med 363:640-652, 2010

 

Lymphome-de-Hodgkin

 

Les cas cliniques ne doivent pas être assimilés à une décision de traitement. Ils ne remplacent pas la consultation d’un médecin et les décisions de la Réunion de Concertation Pluridisciplinaire.