La pratique avancée (PA) infirmière est une nouvelle forme d’exercice des auxiliaires médicaux au sein d’une équipe pluridisciplinaire coordonnée par un médecin.
La PA se développe dans plusieurs domaines d’exercice :

  • Pathologies chroniques stabilisées, prévention et poly-pathologies courantes en soins primaires
  • Oncologie et onco-hématologie
  • Insuffisance rénale chronique, dialyse, transplantation rénale
  • Psychiatrie et santé mentale
L’IPA possède des connaissances théoriques, des compétences cliniques et un savoir-faire nécessaire aux prises de décisions complexes. Elle apporte un temps de soins complémentaire à celui du médecin. Avec une méthodologie rigoureuse, elle analyse les besoins du patient et son contexte, pour mieux orienter les choix médicaux, mobiliser les ressources et outils permettant une prise en charge élargie.
La formation à l’exercice de l’IPA, accessible soit en formation initiale au décours de DE d’infirmier, soit en formation professionnelle continue, comporte la 1ère année un tronc commun, la 2ème année une spécialité. La validation des Unités d’Enseignement, des stages et de la soutenance de mémoire permet d’obtenir le diplôme d’Etat de grade Master 2.

Conditions d’exercice : avoir le diplôme d’Etat d’IPA, justifier de 3 années minimum d’exercice en tant qu’IDE, être enregistré à l’Ordre National des Infirmiers.
Le suivi d’un patient par une IPA nécessite un protocole d’organisation, une note d’information, le recueil du consentement du patient.

Cadre d’exercice
En ambulatoire au sein d’une équipe de soins primaires coordonnée par un médecin (centre de santé) ou en assistance d’un médecin spécialiste, hors soins primaires.
En établissement de santé, en établissement médico-social, au sein d’une équipe coordonnée par un médecin

Compétences communes de l’IPA
Activités d’orientation, d’éducation, de prévention et de dépistage
Actes d’évaluation et de conclusion cliniques
Actes de surveillance cliniques et paracliniques
Actes techniques et demander des actes de suivi et de prévention
Prescriptions : médicaments et dispositifs médicaux non soumis à prescription médicale obligatoire, examens biologiques.
Renouveler voire adapter des prescriptions médicales (traitements de support).
Contribuer à l’analyse, l’évaluation et l’amélioration des pratiques professionnelles infirmières et à la diffusion et l’appropriation des connaissances.

Actions pour les patients atteints de lymphome
Explication du Programme Personnalisé de Soins (PPS)
Informations sur les thérapies orales du lymphome, analyse des interactions médicamenteuses avec le traitement habituel (en lien avec la pharmacie)
Proposer et remettre au patient des supports de suivi et évaluation du traitement
Evaluation de l’observance et la tolérance des thérapies orales
Renouveler et adapter les traitements anticancéreux sous protocole établi et écrit par le médecin.
Orientation vers les soins du support si nécessaire, voire prescription de soins de support / traitements complémentaires
Entretien de suivi en alternance avec le médecin référent (selon thérapie orale ou chimiothérapie IV)
Validation de l’administration de certains traitements en Hôpital de Jour, après anamnèse et examen clinique
Planification d’hospitalisation (transfusion, aplasie, toxicités importantes prévisibles)
Suivi post-cancer, accompagnement à la réinsertion sociale/professionnelle

 

Rédaction avec la participation de Marie-Caroline Mayeux, infirmière en pratique avancée, CHRU de Nancy.