Biomarqueurs cardiaques

BNP et NT-proBNP :

Un dosage unique n’est pas recommandé pour le dépistage d’une toxicité débutante en raison de résultats discordants.
Un protocole de dosage séquentiel de NT-proBNP (6 dosages dans les 72 heures suivant l’administration d’anthracyclines) a permis de définir un groupe de patients à risque élevé de dysfonction VG (Sandri et al 2005)

Troponine I :

La mesure séquentielle de la troponine I au décours de la chimiothérapie (5 dosages en 3 jours) puis un mois après la fin de la chimiothérapie a permis de définir trois profils cinétiques corrélés au risque de toxicité myocardique à un an (Cardinal et al 2004) Cette méthodes peut être retenue dès le début du traitement chez des patients à risque de développer une toxicité myocardique.

En pratique le dosage des biomarqueurs cardiaques n’est pas recommandé pour la surveillance à long termes après traitement par anthracyclines.

Publié le 21 février 2016